La loi, le droit et la coutume

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Au-delà d’une loi unique, universelle, commune à tous, permettant de distinguer la nature de la culture et fondée sur la prohibition de l’inceste, il existe de multiples façons pour les individus de s’inscrire dans les sociétés dans lesquelles ils vivent. La coutume dans les sociétés traditionnelles et le droit dans les sociétés modernes se chargent de cela. Que se passe-t-il donc en cas de migration lorsque ces deux niveaux interfèrent ? Comment les migrants peuvent-ils se repérer dans des logiques qui peuvent parfois apparaître contradictoires, voire antagonistes, alors même qu’une prédominance s’instaure au niveau institutionnel ? Une application du droit sans pour autant qu’il prenne du sens ne peut alors que conduire au malentendu, à l’incompréhension voire à la violence. Cette formation se propose donc à partir d’un fond commun, de mettre en évidence les écarts pour pouvoir accompagner l’autre vers des passerelles entre droit commun et coutume.

PUBLIC

Animateurs, Educateurs, Enseignants, Juristes, Médiateurs-Traducteurs, Psychologues, Professionnels tout secteur médico-social…

PROGRAMME

La prohibition de l’inceste, Totem et Tabou, Nature et culture. Normes et valeurs. La loi à quoi sert-elle ? La coutume et le droit dans les sociétés dites traditionnelles, dans les sociétés modernes. Droit de la famille ici et ailleurs. Mariage, divorce, filiation, succession, adoption ; en migration, des négociations quelquefois difficiles.

INTERVENANTS

Mme DIOP BEN-GELOUNE Aminata, Psychologue Clinicienne, Psychanalyste, Docteur en Psychologie Interculturelle, Enseignante en psychologie Université Victor Segalen

M Léonardo CIRNE, Psychologue clinicien, Psychanalyste

DUREE

2 jours, le lundi 06 et mardi 07 novembre 2018

COUT

A titre individuel : 150 Euros.
Au titre de la formation professionnelle : 260 Euros