Enfants de migrants et mineurs isolés face à la loi

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Les enfants issus de l’immigration inaugurent une lignée. Ils sont les premiers nés ou élevés sur le sol français. Ils grandissent dans deux mondes et leur inscription en terre d’accueil est quelquefois difficile. Ainsi, certains d’entre eux posent quelques problèmes à la société. Ces difficultés surviennent la plupart du temps lorsqu’ils sont adolescents ; en cela, ils ressemblent aux autres jeunes avec lesquels ils partagent une culture commune. Elles arrivent aussi, parce que ces enfants :
– sont inscrits dans une histoire familiale qui a connu des ruptures souhaitées mais quelquefois subies ;
– sont assignés, par les parents et par les membres du pays d’accueil, à des identités qui ne correspondent pas forcément à celles qu’ils s’attribuent.
Il s’agira, dans le cadre de cette formation, de différencier ces deux types de populations et d’apprécier la réalité des faits, d’apporter des éclairages aux professionnels afin de les aider à saisir là où s’arrêtent leurs limites et comprendre en quoi l’appel à la loi permet une inscription symbolique et la sortie de l’errance de ces enfants.

PUBLIC

Animateurs, Directeurs de structure, Educateurs, Enseignants, Juristes, Médiateurs-Traducteurs, Professionnels du secteur médico-social, Psychologues.

PROGRAMME

Approche culturelle et transculturelle de l’enfance et de l’adolescence. Problématique identitaire des enfants de l’entre deux. Adolescence et conflits familiaux liés à la bi-culturalité, exemples de dysfonctionnements. Blessures symboliques et droit commun. De la fugue à l’errance, de l’errance à la violence. Délinquance, sens et loi. Questions de filiation et d’affiliation.

INTERVENANTS

M. Olivier Maye, Psycho-Sociologue, Formateur

M. Léonardo CIRNE, Psychologue clinicien, Psychanalyste

DUREE

2 jours, le lundi 15 et mardi 16 janvier 2018

COUT

A titre individuel : 225 Euros.
Au titre de la formation professionnelle : 390 Euros.